Travaux PC 2007

Montfleury en mars, ça bouge !

C’est avec plaisir que je prends la plume aujourd’hui pour
vous emmener promener à Montfleury !

Oh je sais bien c’est un petit coin de paradis qui est
inconnu pour certains d’entre vous, mais croyez-moi
il existe bien.

Comme dans chaque groupement nous avons
aussi des membres qui sont là….


Travaillant leurs parcelles de terre
Voulant combattre le froid des hivers
Ils s’acharnaient à tout retourner sur son passage
Comme s’ ils voulaient délimiter une cage

Les carrés se dessinaient sous nos yeux

Et nous sans expérience on copiait sur eux
Ils envisageaient  de le remodeler au mieux
Ils signaient ainsi leur travail
En espérant  qu’il n’y ait aucune faille

Tandis que dans nos jardins c’était la pagaille

Les mauvaises herbes étaient à bannir
Les intrus ne devaient pas y venir
Tandis que chez nous
Mauvaises herbes et amis envahissaient tout

Ils leurs fallaient toujours une belle plate bande
D’une beauté toute aussi enivrante
D’une délicatesse et d’une netteté
Rien ni personne ne pouvait l’abîmer

Ils pouvaient ainsi cultiver d’autres fleurs
Ils ont imprégné cet endroit d’une infinie douceur
Laissant le doux parfum des plantes s’y déverser
Tous les recoins étaient toujours inondés

Mais attention que de l’eau récupérée !

Ils ont travaillé sur cette œuvre sans relâche
Avec l’espoir un jour de  finir leurs tâches
Ils l’admiraient  pendant des heures
Et inventaient pour l’orner de plusieurs couleurs

Ils avaient toujours sur eux une palette multicolore
Celle qui ne demandait pas le moindre effort
Une goutte qui exprimait  toutes les envies
Celle qui reflétait ce qu’on appelle la vie

C’est n’était peut être pas à vos yeux une œuvre d’art
Peut être qu’elle présentait dans les règlements quelques écarts
Mais ils avaient installé tout leur amour
Elle représentait à leur  yeux un écrin de velours


Puis est venu le jour
De prendre une décision sans détours
Pas d’abandonner mais de confier
Cet écrin à une nouvelle famille par le biais du comité

Comme vous le savez malgré l’âme de ces parcelles qui nous ont
été confiées, qui sont en cours de remise, et qui doivent être aux
normes selon les règlements de la Fédération Genevoise des
Jardins Familiaux avant d'être présentées à un nouveau membre,
il est souvent nécessaire d’entreprendre de gros travaux (supprimer
du béton, abattre ou élaguer des arbres…etc), ce qui demande
que l’on doive louer le matériel nécessaire en outillage. D’autre
part cela demande également plusieurs week-ends où le comité
est mobilisé avec le peu de membres volontaires et disponibles
ces jours là.


Après avoir réfléchi, mon époux m’a suggéré une idée, soit de faire
appel au SAPP Service d’Assistance et de Protection à la Population
de la Ville de Genève, plus connu sous le nom de Protection Civile
ou PC pour certains. Ses miliciens sont au service d’assistance à
la population dans des cas de catastrophe, mais pour être au top
ils ont besoin de s’exercer toute l’année dans des situations réelles,
donc ils sont à la recherche de chantier.


Nous avons vite pris contact avec les responsables en automne
afin de voir, sur place, de quelle manière  ils pouvaient nous
venir en aide. Très peu de temps après nous recevions sur place
le chef de groupe Formation du SAPP et nous avons dressé une
liste de travaux à effectuer sur nos quatre parcelles en cours
de remise qui pouvaient tout à fait  être effectués dans la cadre
d’une journée d’exercices organisée par le SAPP. Après avoir vu
les gros  travaux à faire, le SAPP a été enthousiaste à l’idée d’avoir
fait appel à eux et ils ont été ravis d'avoir la chance d’effectuer
ces travaux, car il est toujours très difficile de trouver des
chantiers sans rentrer en concurrence avec des entreprises privées.


Nous avons donc prévu d’organiser les travaux en date du 15 mars
avec le SAPP qui ont été supervisés par le comité selon notre
demande et selon ce que les règlements de la Fédération exigent.
Vingt trois hommes ont été présents toute la journée, ils sont
venus avec tout le matériel nécessaire. Dès 8h00 ils ont été
accueillis par le comité avec croissants et  café en guise de
bienvenue. Très vite ils se sont mis au travail, le tout réglé
comme du papier à musique, encadré de chefs de groupes et
d’un formateur, sous l’œil attentif d’un membre du Comité
Central de la Fédération Genevoise des Jardins Familiaux qui a
répondu présent à notre invitation. Puis sous le soleil de Montfleury
nous avons dressé des tables pour un excellent repas qui a été
préparé par notre secrétaire Madame Clerc, ce qui leur a évité
de devoir perdre du temps à rentrer au centre manger et de
profiter pleinement de cette pause qui leur était accordée.
Après avoir pansé cloques et petits bobos ils se sont remis avec
un esprit vaillant au boulot avec un seul objectif :  terminer les
chantiers en cours.


A 17h00, nous avons dressé le bilan avant de prendre congé
de cette belle équipe. Quatre parcelles peuvent être remises,
10 m3 de béton évacués, on ne peut que souligner que ce
travail n’aurait pas pu être réalisé sans leur aide.  Nous avons
pu faire connaître les jardins familiaux et leur fonctionnement
par un petit discours improvisé par Madame Kneuss, et nous
nous sommes quittés en nous promettant de les revoir pour
de prochains travaux ou sinon de toute façon pour notre fête
annuelle, car nous ne manquerons pas de les convier afin qu’ils
partagent un  moment avec nos parcellaires toujours sur une
note de bonne humeur, mélodie qui a bercé cette journée.


Il nous est impératif de remercier toute cette équipe  de la
protection civile qui est constituée de véritables professionnels
au nom des membres et du comité de Montfleury.


Nos remerciements vont à : Messieurs Maeder, Morali, Moynat,
Perez, Giorgi, Gomes, Heusler, Howald, Hui, Petitpierre, Pizzirusso,
Salfati, Savioz, Seiler, Sila, Swaroop, Traini, Walder, Jeandupeux,
Berclaz, Haldimann, Lakhoua, Chevalley,
sans oublier Monsieur Baeriswyl  chef de groupe formation et
Monsieur Varetz Formateur sans qui cette journée n’aurait pas eu lieu.

Et comme l’a écrit Madame Clerc dans le courrier des lecteurs de la Tribune de  Genève :                                                                                   

Si certaines personnes ont prétendu
que les hommes de la Protection Civile
ne faisaient pas grand-chose, je peux
affirmer haut et fort le contraire.
Nous avons eu besoin d'environ 25
hommes pour divers gros travaux
comme enlever du béton armé, scier
ou rabattre des arbres, etc... dans
 notre groupement de jardins familiaux.
 Ces Messieurs, sous la direction d'un
chef de section et 3 chefs de groupe,
ont exécuté ça avec professionnalisme
 et un gros coeur.
Au nom du comité de Montfleury, je
 tiens à les en remercier
.
                                    Christiane Clerc

                                                                     

Après le départ de la protection civile
c'est le camion chargé de 10m3 de
béton qui s'en va de notre groupement.

          Merci à toute l'équipe
          de la Protection Civile
                et à bientôt