Saints de Glace

 

Il y a plusieurs siècles on surnommait les paysans les "faiseurs d'almanach", sans se tromper ils prédisaient en hiver le temps du printemps.

Ils redoutaient la période du 11,12, et 13 mai  qu'ils appelaient "Les Saints de glace"

Ces trois dates ont mauvaise réputation, il y a des siècles les agriculteurs et les jardiniers avaient noté qu'une brutale chute de température arrivait tous les ans aux alentours de ces trois journées. C'est pour cette raison qu'ils attendaient que les Saints de glace passent avant d'entreprendre les grands travaux de printemps comme les semis, le repiquage, et les plantations.

Les Saints de glace les plus célèbres sont:

le 11 mai saint Mamert, saint Pancrace le 12 mai et saint Servais le 13 mai.

Un dicton dit à leur sujet:

 "Les Servais, Pancrace et Mamert à eux trois, un petit hiver"

Un autre dit:

 "Avant saint Servais: point d'été, après saint Servais: plus de gelée"

Aujourd'hui encore les agriculteurs et les jardiniers ne négligent pas ce vieux dicton:

"Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace."

 

Il y a un quatrième Saint de glace, saint Urbain le 25 mai, il annonce la fin des possibles gelées.

"Mamert, Pancrace, Servais sont les trois Saints de glace, mais saint Urbain les tient tous dans sa main."

"Le vigneron est rassuré qu'une fois la saint Urbain passée."

Qui sont-ils?

- St Mamert : il est fêté le 11 Mai
St patron des Pompiers
Evêque de Vienne, mort en 475.frère du poète Claudius Mamert, il semble s'être distingué comme lui, par son éducation littéraire, comme par sa science Théologique,. Evêque de Vienne en 452, il entra en conflit avec l'archevêque d'Arles, dont il contestait la suprématie, mais il dut se soumettre (463). Il institua ou introduisit en Gaule la procession des Rogations.(Larousse du XXe siècle)

- St Servais : il est fêté le 12 Mai
Martyr né en 290, mort à Rome durant la persécution de Dioclétien en 304. C'était le neveu de saint Denis. Dés le temps de Grégoire de Tours, il était vénéré en France. Il à donné son nom à un titre cardinalice, à Rome, ou ses reliques furent conservées jusqu'en 1798.(Larousse du XXe siècle)


- St Pancrace : il est fêté le 13 Mai
Evêque de Tongres en Belgique, né vers 300, mort à Tongres en 384.Il assista aux conciles de Cologne (346) et de Sartique (347), combattit les ariens; mais au concile de Rimini (359) il signa une profession de foi ambiguë, trompé par les arguties des évêques ariens Ursace et Valens, et par sa connaissance imparfaite de la langue grecque. A l'approche des Huns, il se rendit à Rome pour implorer le secours des papes Jean VIII et Martin 1er. (Larousse du XXe siècle)