Dahlias

Conservation du tubercule :

Le laisser tel quel, dans sa pochette en plastique qui est prévue pour lui assurer une bonne conservation jusqu'à sa mise en végétation. Ne pas laisser les tubercules à côté d'une source de chaleur ou exposés au gel, le mieux étant une température de 5 à 14 degrés centigrades

Dans quel sol planter ?

Le dahlia est peu exigeant sur la nature du sol, toutes les terres de jardin lui conviennent. Dans les sols très sableux, le dahlia est plus hâtif, il ne produit pas un développement foliacé important mais la floraison y est rapide, abondante, de moindre durée que dans les terres fortes ; elle ne peut être soutenue l'été que par des arrosages copieux et l'apport d'engrais solubles complémentaires.

A quelle exposition ?

Si le dahlia est accommodant au sujet de la nature du sol, par contre, il est fort exigeant pour l'exposition. Il demande le plein soleil sans restriction et une situation aérée. Il n'y a pas d'accommodement possible, même la mi-ombre lui est préjudiciable ; ce n'est pas qu'il ne pousse pas, mais la plante s'allonge démesurément, s'étiole et fleurit mal.
C'est une plante qui exige le plein soleil, de l'espace et du grand air pour donner son plein effet.

Préparation du sol :
Dès le début du printemps ou même en hiver, la terre devra être bêchée profondément en y incorporant une fumure de fond organique type "secret vert".

Tuteurage :

C'est une opération indispensable pour les dahlias à grande végétation, et à laquelle il faut apporter beaucoup de soins. Ce n'est pas lorsque le dahlia sera en pleine végétation qu'il faudra penser à le tuteurer, à ce moment, on risquera fort d'abîmer la plante et la souche en plaçant le tuteur.
Il est indispensable de placer les tuteurs avant la plantation, à distance que l'on jugera utile pour l'effet que l'on veut obtenir. On utilisera des tuteurs en bambou, en fer ou encore en plastique, leur taille pourra varier entre 1,5 m et 2 m.
Au fur et à mesure du développement des rameaux, attachez-les au tuteur avec du raphia ou un lien plastique souple.
Nous attirons votre attention sur le "Roto 40", référence 8370, un accessoire très utile pour tuteurer les dahlias, cercle en plastique de 40 cm de Ø se fixant sur le tuteur. Les tiges du dahlia en poussant sont maintenues par le cercle, le feuillage masque le cercle. Egalement utile pour les glaïeuls et de nombreuses plantes vivaces, pratique car ne nécessite pas de lien.

Distance de plantation :

De 0,80 m à 1,20 m pour les espèces à grand développement de 1 m à 1,50 m de hauteur.
De 0,30 m à 0,50 m pour les dahlias nains, à planter en quinconce pour les massifs.

Epoque de plantation :

La date de plantation est subordonnée au climat et à la date habituelle des dernières gelées printanières auxquelles les pousses de dahlias sont très sensibles. La bonne époque de plantation correspond à la fin de la floraison des lilas.
Nous vous conseillons de planter lorsque la terre est "chaude", vos tubercules démarreront plus vite et vous éviterez ainsi de nombreux échecs. Pour les jardiniers soucieux de l'influence de la lune sur leurs cultures, sachez que les quelques jours avant le premier quartier de la lune sont les plus favorables pour manier les souches, les mettre en végétation, les planter ou les déterrer.
A la rigueur, toute la lune montante peut être considérée comme favorable pour s'occuper de ses dahlias. Evitez, de toute façon, la fin du dernier quartier.

Mode de plantation des tubercules :

a) Plantation des tubercules au repos, en pleine terre :
Chaque tubercule sera planté au pied de son tuteur, le collet en haut et enterré d'une profondeur de 10 à 15 cm. Ne pas planter à fleur de terre, cette méthode provoque l'éclatage des tiges sous l'action du vent et rend la plante plus sensible à la sécheresse.
Après plantation, arroser abondamment au goulot chaque pied afin que la terre adhère bien au tubercule pour assurer un bon départ de la végétation.


b) Mise en végétation des tubercules avant plantation définitive :
Cette opération consiste à "démarrer" les tubercules en serre ou en appartement environ un mois avant leur plantation, afin de faciliter la pousse et de hâter la floraison (quinze jours en avance).
Mettre les tubercules en pot ou en terrine sur fond de tourbe, recouvrir de tourbe, dans une pièce lumineuse au chaud et tenir humide, repiquer en pleine terre lorsque les gelées ne sont plus à craindre.


Arrosages :

Pendant tout le cours de l'été, les dahlias sont soumis à une vaste évaporation et réclament des arrosages suivis. Ceux-ci seront donnés au pied comme arrosage de fond et des bassinages exécutés le matin de bonne heure ou de préférence le soir. A partir de septembre, ces bassinages deviennent inutiles du fait de la rosée nocturne.
Un paillage avec de la tourbe, du mulching ou de la paille décomposée est excellent pour conserver une certaine fraîcheur au sol et réduire les tassements après arrosage.
Lorsque les boutons floraux commencent à apparaître, il est temps de donner un bon engrais liquide, en arrosage, tous les quinze jours. Un binage régulier permet de supprimer les mauvaises herbes et d'aérer le sol.

IMPORTANT :

Dès la plantation, il est nécessaire d'épandre un bon produit anti-limaces sur le sol où vous avez planté vos dahlias et le renouveler tous les 8/10 jours si besoin. Les limaces et les escargots sont très friands de jeunes pousses de dahlias et les mangent au fur et à mesure de leur croissance, ceci dans le sol avant même leur apparition au jour

Ennemis du dahlia :

Surveillez les tiges pour déceler l’éventuelle présence d'insectes : pucerons verts ou noirs, perces-oreilles, thrips, araignées rouges, punaises vertes ; traitez avec un insecticide liquide ou en poudre. Les larves de taupins sont friandes de tubercule de dahlia, vous pouvez les détruire en utilisant un insecticide au sol.

Eboutonnage ou ébourgeonnage :

Opération ayant pour but d'obtenir une fleur de taille plus grande et une tige plus longue. Cette pratique, qu'un véritable amateur de dahlia devra employer, procure une végétation plus régulière. Les magnifiques fleurs obtenues de cette façon récompensent l'amateur de toute une saison de culture. Pour ce faire, ne laisser par tige que le bouton floral du sommet et supprimer les boutons floraux auxiliaires ou latéraux sur un, deux ou trois étages suivant les variétés. Cette opération se fait à la main lorsque les boutons à supprimer sont au premier stade de leur développement.

Cueillette des fleurs :

Une fois coupée, la fleur du dahlia ne peut pratiquement plus éclore (sauf les collerettes), il faut donc attendre son complet épanouissement pour la cueillir. Il est recommandé de cueillir les fleurs tôt le matin ou en fin d'après-midi, et éviter absolument les jours et heures de grande chaleur. Toujours utiliser une lame tranchante de préférence à un sécateur qui risque d'écraser la tige. Pour prolonger la durée des fleurs en vase, il est bon d'employer un produit nutritif pour fleurs coupées.

Arrachage et conservation des souches :

La floraison des dahlias est arrêtée dès la première gelée, il est alors temps de procéder à l'arrachage des souches en dehors de la période de gelée, en coupant les tiges un peu au-dessus du collet. L'arrachage se fera de préférence à la fourche-bêche, les souches seront secouées sans exagération afin de ne pas les meurtrir, ce qui les ferait pourrir. On les laissera si possible ressuyer sur le terrain quelques heures avant de les rentrer.
Enlever le plus gros de la terre collée aux tubercules et étiqueter avec soin.


Hiverner vos tubercules dans une cave ou un cellier sec à l'abri du gel, saupoudrer les souches de fongicide (soufre) pour leur assurer une bonne conservation et les recouvrir de tourbe sèche, de sable ou de sciure afin que l'air ambiant ne dessèche pas les tubercules.
En février/mars, vérifiez l'état de vos souches, si vous constatez un trop grand flétrissement des tubercules, humidifiez un peu. Au printemps suivant, il est nécessaire de diviser vos anciennes souches avant plantation.